Notre idée du bon marketing revient souvent à la satisfaction client, à sa fidélité pour l’attacher symboliquement à une marque, convertir un prospect en client fidèle. Mais parfois, regarder par l’autre bout de la lorgnette est assez édifiant. Voilà mon expérience du jour. Nous sommes en confinement sans savoir quel commerce est essentiel. Et voilà que je dois en urgence faire faire un double de clefs pour une infirmière qui doit prodiguer des soins à ma mère qui reste à domicile grâce aux auxiliaires de vie qui ont tant de prix à mes yeux. Je suis en région parisienne et ma mère dans l’Hérault. Nous sommes un lundi de confinement. Une serrurerie est-elle un commerce vital? Après avoir passé une dizaine d’appels restés sans réponse, un professionnel me répond gentiment qu’il est ouvert sur rendez-vous et que je peux venir dans la matinée. Un jeune homme tient cette serrurerie Shop Clefs à Boulogne Billancourt. Je ne connais pas son nom mais je connais sa gentillesse, son service impeccable, ses conseils et cette expérience client qui me fait parler de lui. Mais voilà qu’une affiche attire mon regard, une vieille affiche qui dit ceci: « Quand vous vous adressez à moi, merci d’utiliser un sujet, un verbe et un compliment ! » Oui, voilà qui est très important pour le bien-être des commerçants, des employés, des fonctionnaires, des soignants, de toute personne qui reçoit du public. Le respect et la politesse, la gentillesse et la patience, oui, nous devons chercher la satisfaction de celle ou celui qui nous accueille. Essayons, nous ne pouvons que rendre le monde meilleur, et je ne pense pas que ce soit une utopie!

Bettina Kerstens-Mesclon 5 novembre 2020

ARTIVISTE: Zahia Ziouani

Zahia Ziouani  est une cheffe d'orchestre française originaire de Kabylie en Algérie . Elle a une sœur jumelle violoncelliste, Fettouma Ziouani. En découvrant cette artiste, j'ai appris deux choses: la qualité d'artiviste et l'existence du prix  de l’Audace artistique et culturelle que Zahia Ziouani à reçu en 2015. Mais j'ai encore trouvé une raison de me réjouir et de confirmer le tout est possible (avec beaucoup d'investissement personnel et de travail). Cette femme est extraordinaire, volontaire et engagée et son arme est la musique pour tous et partout. Retrouvez-là dans cette video. https://www.france.tv/spectacles-et-culture/culture-prime/artiviste/1261935-zahia-ziouani-cheffe-d-orchestre.html

Brandissons nos livres et nos stylos

Vous souvenez-vous de Malala Yousafzai ?

Depuis l’âge de onze ans, elle milite pour la scolarisation et l’éducation universelle. Le 9 octobre 2012, un taliban armé lui tire une balle dans la tête dans un bus scolaire. Malala survit et prononce un discours devant l’Assemblée pour la jeunesse au siège des Nations Unies à New York le 12 juillet 2013. Je viens de relire ce discours et en voici un extrait :

« Nous ne mesurons l’importance de la lumière que si nous sommes plongés dans l’obscurité. Nous ne connaissons la force de notre voix qui si nous sommes réduits au silence.De la même façon, quand nous étions à Swat, au nord du Pakistan, nous n’avons compris l’importance des stylos et des livres qu’en voyant arriver les armes. Une vieille sagesse dit que le glaive est toujours battu par l’esprit. C’est vrai. Hier comme aujourd’hui, les extrémistes ont peur des livres et des stylos. Le pouvoir de l’éducation leur fait peur. Les femmes leur font peur. Le pouvoir de la voix des femmes leur fait peur…Alors lançons-nous dans une glorieuse campagne contre l’illettrisme, la misère, le terrorisme, brandissons nos livres et nos stylos. Il n’existe pas d’armes plus puissantes.

Un enfant, un enseignant, un livre et un stylo peuvent changer le monde. L’éducation est la seule solution. Priorité à l’éducation. »

Et maintenant ?

Aujourd’hui, ce discours est toujours aussi essentiel. Dans les pays en guerre bien sûr, mais aussi chez nous en France, l’éducation est sans cesse à protéger, à propager et à inciter. Tous nos enfants ont droit à une éducation de qualité égale. La République en est responsable, liberté, égalité et fraternité ne sont pas de vains mots.

Prenons soin des enfants, ils sont le présent et l’avenir. Lisons des histoires, parlons, sortons de nos habitudes.

Les oiseaux et la murmuration

Les oiseaux se réunissent le soir pour former une communauté et se percher ensemble afin de se protéger. Ils arrivent à voler en groupe,  à exécuter une danse céleste, à essayer de rester ensemble. Certains s’isolent et se fragilisent ainsi.

Qu’arrive-t-il à notre société si nous n’arrivons pas à voler ensemble ?

Nous sommes faits pour vivre ensemble, s’accepter les uns les autres. Notre planète a besoin de nos soins à tous ; l’effet colibri, la goutte d’eau, chacun fait sa part.

La murmuration

La murmuration est appliquée en management : « Le management en vol groupé réenclenche des effets d’entraînements solidaires qui, sur la durée, se révèlent irréversibles » (école du génie mutuel)

Quand on a goûté au travail collectif en volant tous dans le même sens, ça fonctionne. En couple, c’est l’idéal , entre amis, entre collègues, partout.

Pourquoi la murmuration m’a touchée ?

Ma mère a été admise aux urgences à l’hôpital Lapeyronie, amenée par les pompiers après une chute. Du départ de sa maison, prise en charge par les pompiers, reçue par l’équipe des urgences, transférée le lendemain par des ambulanciers et prise en charge par une autre équipe de soignants ! Voilà la murmuration du jour ! Chacun dans cette chaîne a pris ma mère en charge pour lui éviter l’isolement et lui sauver la vie. Une équipe unie par leur métier et leur engagement. Tous ses gens à qui je dis Merci !

vol d'oiseaux

débattre entre amis

DÉBATTRE

Serait-ce le verbe de cette année 2019 ?

Il a tant de sens ce verbe si l’on débat avec l’envie d’évoluer dans son idée, proposer et être à l’écoute pour trouver une entente.

Mais on va peut être se débattre dans une nébuleuse de sentiments éloignés et de convictions ancrées. Que ce filet craque pour laisser nager nos idées entre elles, on peut le souhaiter.

Et certains vont débattre les comptes qui ne sont pas bons à leurs yeux. Trop là, pas assez ici où la quadrature du cercle. Notons qu’un cercle peut entrer dans un carré et vice versa.

Beaucoup se débattent au quotidien dans la difficulté de proposer des repas variés chaque jour ou de payer les factures. Regardons chacun là où il en est.

Définition première de ce verbe, Débattre :

« Discuter avec vivacité et chaleur en examinant les aspects

contradictoires d’une question, d’une affaire »

Il faut donc souhaiter un débat où chacun peut s’exprimer sans contraintes dans sa diversité

sauf le bien commun de notre pays, la liberté, l’égalité et tout cela dans la fraternité.

Un mot…

Il paraîtrait que le mot NOMOPHOBIE est LE Mot de l’Année.

La nomophobie est la peur de ne plus avoir accès à son téléphone ou aux données contenues en mémoire. Ce choix est très intéressant quand on le confronte au mouvement des gilets jaunes qui eux sont sortis de chez eux pour vivre ensemble quelque chose d’unique.

Entrer en contact de toutes les manières possibles en passant par les réseaux sociaux, voilà donc la vraie révolution de 2018 à mon sens.

Oubliées les soirées organisées entre jeunes pour tous les « amis », maintenant on milite ensemble. La toile regorge de groupes de partage. Cela va du plaisir de tricoter, de lire, d’écrire jusqu’au groupe d’influence ou encore de conseils.

Internet, c’est notre ami qui sait tout mieux que tous. Réponses à tout mais sans aucune assurance de véracité. Il est urgent d’apprendre le discernement à nos enfants et dans les écoles, et de garder le recul nécessaire entre le possible, le vrai ou le faux.

Alors en ce début d’année, pour notre clairvoyance, gardons l’œil vif, l’oreille tendue, le mot juste et le cœur ouvert.

Bettina, 3 janvier 2019

Je vous présente Kees van Dijk, artiste plasticien créateur de PARIS TE SOURIS.
« Pourquoi une souris blanche?  » ma vie est un combat. Mon combat c’est un sourire. Ce sourire est une souris, une toute petite souris…souris après moi » »

Voici sa mobilisation du moment, SA SOURIS ENGAGÉE

«  »Ceci n’est pas un poisson d’avril.
Le Japon a annoncé son intention de reprendre la chasse commerciale à la baleine l’an prochain. Le pays se retire de la commission baleinière internationale qui est imposé un moratoire depuis 1986.
Décision plus identitaire que économique car, au Japon, la baleine n’est quasi plus consommée. «  »

aux mots sapiens

Qui est-il?
Biographie
Artiste peintre plasticien, je suis né le 18 septembre 1973 aux Pays-bas. Suite à ma rencontre avec Jean-Louis Stark, en 1993 à la Haye (Hollande), j’ai collaboré avec lui pendant 17 ans, à travers des installations offertes au public, au croisement du « Land-Art » et de « l’Art in situ ».

J’ai alors poursuivi mon parcours seul,sur Paris, où j’ai créé en 2013 le concept artistique de la souris blanche « #paristesouris ».

Une façon inédite de pratiquer le street-art, également appelé le free-art (l’art gratuit).La rue est devenue le théâtre de mes possibilités artistiques et en poursuivant ma démarche j’ai fabriqué et dupliqué plusieurs sculptures de formes et de substances différentes pour amener ma poésie à la rencontre du monde.aux mots sapiens

Le surcyclage ou upcycling est l’action de récupérer des matériaux ou des produits dont on n’a plus l’usage afin de les transformer en matériaux ou produits de qualité ou d’utilité supérieure. On recycle donc « par le haut ».

Et si nous retournions au « fait maison » mais version 2018 : c’est à dire fait ensemble avec nos vieux vêtements, rideaux et autres tissus.

On jette tellement d’objets, de choses en tout genre. Mais on peut donner une autre vie en recyclant des tissus. Un jean créé avec plein de vieux jeans, des rideaux avec de vieux rideaux et tant d’autres idées.

Comme toujours, soyons contagieux et racontons, discutons du surcyclage et passons à l’acte. Et chacun ces talents !

On les associe et voilà.

La culture, bonne pour la santé!
Merveilleuse nouvelle.
L’imagination, l’imaginaire, les rêves, les détournements d’objets dans leur fonction,
mais allons-y !! inventons, créons, osons, sollicitons nos dons qu’ils soient exceptionnels
ou simples, peu importe ! Amusons-nous comme les enfants qui jouent avec les emballages
des jouets que nous leur offrons. Cuisinons avec une touche de folie ! Sortons et disons
bonjour à des inconnus! Tout cela nous fera tellement de bien et ce sera contagieux!
bonne journée à vous tous

La santé et les bienfaits de la culture et de la créativité

Emission sur RTL,

Frédéric Saldmann vous explique comment la culture et la créativité peuvent être un profond antidépresseur et donc agir favorablement sur votre humeur et votre santé.

Se désencombrer !

Je ne parle pas ici de vider ses placards ou ses tiroirs même si nous avons trop de choses chez nous. Je parle de notre tête. Si nous nous arrêtons quelques instants et observons l’intérieur de nous-même, nous ferons le même constat. Il faut désencombrer.

Et avec ce grand ménage, on peut aussi convertir et recycler des pensées négatives, des opinions toutes faites, des peurs et des faiblesses.

Je suis en plein lifting et je fais ça chaque jour « parce que je le vaux bien ». Et vivre en version positive, ça rajeunit et ça détend.

Alors finissons l’année en optimiste invétérée.