Articles

 » Ne cherchez pas d’excuses »

« foncez!! »

 

C’est l’été, la saison idéale pour parler d’amour paraît-il ?

Je n’en suis pas si sûre.

L’amour se rit du chaud ou du froid

C’est lui qui fixe la température

L’amour lie l’esprit au cœur, ton cœur à mon esprit ou mon cœur à ton esprit

Peu importe

Notre communication s’est faite sans filtres et sans filets.

Avons-nous eu le choix ?

Peu importe

L’instant a été instantané

Nos regards ont fusionné et nous vivons la révélation

L’amour nous emporte et la musique démarre

Que sera sera, what ever will be will be

L’avenir nous le dira

Tout ce que je sais c’est que je ne veux pas seulement être aimée

Je veux être choisie.

Mais goutons l’instant présent et vivons l’été.

Bettina 25 juillet 2019

Mon roman à venir

LES ANGES GARDIENS

Ce matin, lors de ma revue de presse éclectique, un titre m’a interpelé « les anges gardiens lisent-ils dans nos pensées ? » J’aime beaucoup découvrir des questions qu’on ne se poserait jamais, en bien ou en mal, c’est selon et par là même, essayer d’y répondre. Croyant ou  pas, nous aimons l’idée que nous avons un ange gardien qui nous protège car telle est sa mission. Et s’il peut être infaillible, c’est mieux.

L’ange gardien apparaît dans les premiers textes de l’Ancien Testament et il est écrit que chaque être humain, qu’il soit chrétien ou non, a un ange gardien assigné à sa protection. Il serait là pour nous aider « à nous conduire à la vie ».

Chaque âme a son ange.

Les anges sont des créatures purement spirituelles. La première représentation d’un ange ailé a été trouvée sur le sarcophage d’un prince, découvert à Sarigüzel, près d’Istanbul, daté de 379 à 395. Les ailes permettent de s’approcher du ciel et du divin.

Les oiseaux sont messagers pour Noé et son arche par exemple pour signifier la fin du déluge.  Mais 3000 ans avant notre ère, le dieu Hermès, le messager des dieux grecs est représenté portant un casque et des sandales ailés. Lui conduisait les âmes en enfer donc rien d’angélique pour ce messager.

Les anges ont aussi une hiérarchie.

Les séraphins sont les plus puissants, les plus proches de Dieu, un serpent « brûlant » du désert avec trois paires d’ailes.

Les chérubins, anges puissants que l’on représente ronds et doux sont les gardiens de l’arbre de vie qui nous empêchent de retourner dans le jardin d’Éden.

Les trônes représentent l’ordre sur terre, le siège de Dieu.

Les dominations luttent contre tout ce qui enchaîne le cœur de l’homme et l’empêche d’être libre

Les vertus soufflent courage et confiance

Les puissances sont un rempart

Les principautés veillent sur le plan de salut des hommes

Les archanges reçoivent leur mission des sept ordres et leur mission est d’expliquer, de dévoiler et de révéler les prophéties

Et les plus proches de nous sont les derniers, les anges.

Je vous laisse avec votre ange gardien et ce poème de Jacques Prévert

Être ange
C’est étrange
Dit l’ange
Être âne
C’est étrâne
Dit l’âne 
Cela ne veut rien dire 
Dit l’ange en haussant les ailes
Pourtant
Si étrange veut dire quelque chose
Etrâne est plus étrange qu’étrange
Dit l’âne
Étrange est
Dit l’ange en tapant des pieds
Étranger vous-même
Dit l’âne
Et il s’envole

Se désencombrer !

Je ne parle pas ici de vider ses placards ou ses tiroirs même si nous avons trop de choses chez nous. Je parle de notre tête. Si nous nous arrêtons quelques instants et observons l’intérieur de nous-même, nous ferons le même constat. Il faut désencombrer.

Et avec ce grand ménage, on peut aussi convertir et recycler des pensées négatives, des opinions toutes faites, des peurs et des faiblesses.

Je suis en plein lifting et je fais ça chaque jour « parce que je le vaux bien ». Et vivre en version positive, ça rajeunit et ça détend.

Alors finissons l’année en optimiste invétérée.